ATS à SAN DIEGO ... débats

dimanche 17 mai 2009

La grippe A (H1N1) fait tousser le congrès de l’American Thoracic Society
Publié le 16/05/2009 Jim

Le congrès de l’American Thoracic Society (ATS), qui réunit chaque année plus de 15 000 spécialistes des maladies respiratoires en provenance de 90 pays, se tient du 15 au 20 mai 2009 à San Diego… à quelques kilomètres de la frontière entre la Californie et le Mexique. De façon inattendue, cet événement scientifique, a donné lieu, avant même l’ouverture des sessions, à un début de polémique dans le Lancet.

Benoît Nemery et coll. de Louvain (Belgique) y signent une lettre à l’éditeur qui s’élève contre la tenue de cette manifestation malgré l’épidémie de nouvelle grippe A (H1N1) qui frappe aujourd’hui principalement le Mexique et les Etats-Unis. Pour ces auteurs (qui ont des fonctions éminentes au sein de l’European Respiratory Society et sont par ailleurs membres de l’ATS) le maintien de ce congrès à San Diego dans les circonstances actuelles est tout sauf judicieux.

Un risque de dissémination de l’épidémie
Sur le plan sanitaire, Nemery et coll. estiment qu’il est tout à fait plausible que des congressistes soient contaminés par le virus A (H1N1) qui circule dans le sud de la Californie (504 cas dans l’état selon les CDC le 15 mai 2009). Il est également vraisemblable que le virus puisse être réimporté à San Diego par des pneumologues ayant pris en charge récemment un patient infecté aux Etats-Unis ou dans un autre pays du monde. Bien sûr les personnels de santé qui seraient contaminés en assistant à un workshop, en déambulant devant des posters ou en faisant du shopping, pourraient ramener le virus dans leur pays d’origine et contribuer ainsi à la propagation mondiale de l’épidémie.

Un signal contre productif

Au-delà de ces arguments, qui pourraient s’appliquer à toute manifestation internationale se tenant en Californie, les auteurs belges soulignent des « risques » spécifiques de cette réunion de l’ATS.

D’une part, ils estiment que la place des spécialistes des maladies respiratoires est peut-être plus dans leur service, pour être prêt à y prendre en charge des patients infectés, qu’au bord du Pacifique. D’autre part et surtout, ils insistent sur le message très négatif que constitue selon eux la réunion de milliers de spécialistes des maladies respiratoires alors que l’OMS et les CDC alertent l’opinion mondiale depuis quelques semaines sur le risque imminent d’une pandémie meurtrière. Nemery et coll. vont plus loin et suggèrent même que l’attitude de l’ATS est sous tendue par un américano-centrisme puisque, selon eux, si l’épidémie avait débuté en Europe ou en Asie, les autorités sanitaires américaines (et probablement l’ATS) n’auraient pas manqué de déconseiller de participer à un congrès se tenant sur l’un de ces continents.

La polémique ne fait que débuter
Dans un communiqué publié sur son site, l’ATS avait répondu par avance à certaines de ces critiques en indiquant que la décision de maintenir la tenue du congrès avait été prise après examen des données disponibles sur l’épidémie en cours et dans le respect des recommandations des CDC et de l’OMS. De plus l’ATS y annonçait l’organisation d’une session spéciale consacrée à la grippe A (H1N1) qui devrait permettre de mieux connaître la maladie et d’y faire face plus efficacement.

Les réactions à cette lettre au Lancet seront sans nul doute nombreuses. Les défenseurs de l’ATS pourraient y souligner le fait qu’au contraire de ce que pensent ces spécialistes belges, l’annulation d’un tel congrès aurait été un signal très négatif. Vis-à-vis du grand public d’abord, qui aurait pu avoir l’impression que les médecins se protégeaient tout en laissant l’épidémie se propager, puisque aucune autre réunion internationale n’était annulée dans le même temps en Californie. Et de façon plus générale en favorisant un mouvement de panique conduisant à une désorganisation des activités sociales et économiques.

Si l’épidémie continue de se propager dans le monde, de telles polémiques devraient fleurir dans les prochaines semaines.

Abstracts soumis à inscription

Dr Anastasia Roublev

Nemery B et coll. Influenza A (H1N1) and holding an international respiratory congress. Lancet 2009 ; publication avancée en ligne le 12 mai 2009.


Sur le Web : Le site de l’ATS

Navigation

Brèves de la rubrique

  • ATS à SAN DIEGO ... débats

Annonces

Toute l’équipe de Méditerranée Evasan vous souhaite une Bonne année 2018

Mais aussi

- Mise à jour du site site et outils de communication
- Materiel revu et mis à jour : Concentrateurs d’O², aspirations continues Unité de Drainage thoracique Athmos, monitoring, Mini ECG, Respirateurs.

- Medeva recherche : Médecin Urgentiste, Pédiatre, Ide.
- Medeva développe et ouvre ses outils médicaux et non médicaux.