Prescrire par téléphone HAS 02/2009

dimanche 17 mai 2009
par  CARDI Philippe
popularité : 18%

Ces recommandations ont été rédigées par la HAS à la demande de la DHOS. Elles ont pour objectif de définir des bonnes pratiques en matière de prescription médicamenteuse par téléphone (téléprescription) dans le cadre de la régulation médicale, afin :

de garantir l’homogénéité de cette pratique et la qualité de la réponse apportée aux patients sur tout le territoire ;
d’améliorer le délai d’accès aux médicaments pour les patients qui doivent en disposer rapidement ;
de sécuriser les professionnels impliqués quant à leur responsabilité lors de cette activité ;
de permettre la production de supports de formation des médecins concernant cette pratique.

Recherche
documentaire Jusqu’à mai 2007

Version Document initial

Date de
validation février 2009

Trois textes rédigés spécifiquement pour les centres de régulation "type centre 15" et non les centre de médecine d’assistance à l’étranger, mais que nous ne pouvons ignorer ...
Extraits

La régulation médicale des appels permet de garantir à la population une écoute
médicale permanente afin de déclencher la réponse la mieux adaptée à la nature des appels et de permettre si besoin l’accès immédiat aux soins.

Dans ce contexte, en cas de prescription par téléphone, certaines spécificités de la régulation
médicale doivent être prises en compte :
· le médecin ne connaît pas le patient ;
· l’appelant peut ne pas être le patient ;
· le médecin prescripteur ne peut pas procéder à un examen physique ;
· la prescription par téléphone peut être envisagée en cas de classification de degré d’urgence
R3 ou R41.
Après l’examen de la situation et l’analyse de l’état du patient avec les informations dont il dispose
par téléphone, le médecin régulateur identifie le niveau de gravité de l’urgence.
En fonction de ce niveau de gravité, il prend la décision de déclencher ou pas une intervention
médicale par les moyens les plus appropriés.
S’il décide de ne pas déclencher de moyen, le médecin régulateur apprécie alors la nécessité ou
non d’une prescription médicamenteuse par téléphone. En cas de doute, celui-ci doit bénéficier au
patient.

la prescription par téléphone peut être envisagée en cas de classification de degré d’urgence
R3 ou R4.
Après l’examen de la situation et l’analyse de l’état du patient avec les informations dont il dispose
par téléphone, le médecin régulateur identifie le niveau de gravité de l’urgence.
En fonction de ce niveau de gravité, il prend la décision de déclencher ou pas une intervention
médicale par les moyens les plus appropriés.
S’il décide de ne pas déclencher de moyen, le médecin régulateur apprécie alors la nécessité ou
non d’une prescription médicamenteuse par téléphone. En cas de doute, celui-ci doit bénéficier au
patient.

Dans le document de synthèse, on retrouvera un mode d’emploi de la prescrition par téléphone très détaillé et allant j’usqu’au "courrier sécurisé" ou fax au pharmacien.

En attendant une lecture commentée ....


Prescription médicamenteuse par téléphone (ou téléprescription) dans le cadre de la régulation médicale

Documents joints

PDF - 887.4 ko
Recommandations
synthèse

Navigation

Articles de la rubrique

Annonces

Toute l’équipe de Méditerranée Evasan vous souhaite une Bonne année 2018

Mais aussi

- Mise à jour du site site et outils de communication
- Materiel revu et mis à jour : Concentrateurs d’O², aspirations continues Unité de Drainage thoracique Athmos, monitoring, Mini ECG, Respirateurs.

- Medeva recherche : Médecin Urgentiste, Pédiatre, Ide.
- Medeva développe et ouvre ses outils médicaux et non médicaux.


Sites favoris


17 sites référencés dans ce secteur

Brèves

6 février 2009 - Nouvelle brève

Les Amis de MEDEVA
Nous saluons l’exclectisme de nos transporteurs.
A voir (ou à écouter ) les (...)

13 janvier 2008 - Actualités du Pharo 2007 Vaccinologie tropicale

AU Palais du Pharo se tenaient les 6, 7 & 8 septembre 2007 à Marseille - Symposium : (...)

13 janvier 2008 - Actualités du Pharo 2007 Vaccinologie tropicale

AU Palais du Pharo se tenaient les 6, 7 & 8 septembre 2007 à Marseille - Symposium : (...)

14 mai 2006 - Nouvelle brève (BEH Shigelles)

BEH de mai
au programme tuberculose shigelles et syndrome angine infarctus.

1er février 2006 - Reprise des visites des MRA à Paris

Reprenant les bonnes habitudes nous reprenos les visites � Paris de m�decins r�gulateurs (...)